28.05.22 09:05

10.04.22 - Igorrr

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Après le passage d’Igorrr à L’Aéronef de Lille en décembre dernier, la formation est de nouveau de passage dans les Hauts-De-France, cette fois-ci au Métaphone de Oignies.

La soirée commence avec une foule très clairsemée devant la prestation du one man and Otto Von Schirach qui va nous faire découvrir son univers parallèle. Il est difficile de décrire cette expérimentation musicale classifiée de Breakcore influencée de musique électronique, de hardcore et Drum and Bass. Le public arrive au fur et à mesure et se laisse emporter par cette curiosité. Il faut avouer que passé le stade de la stupéfaction, les morceaux sont accrocheurs comme « Triangle Pit » ou encore « Salpica (Miami) ». Pourtant, seul l’artiste arrive à occuper l’espace sur scène tantôt en se baladant ou en mixant derrière son ordinateur et ses platines. Si nous pouvons penser qu’Otto est venu d’une autre planète puis des pays nordiques avec sa tenue empruntée à un extraterrestre et à un esquimau, il vit toutefois aux États-Unis. Cette curiosité nous plonge dans le triangle des Bermudes pour une prestation atypique qui arrive à nous transporter dans son monde. Il est certain pour ceux qui ne connaissaient pas Otto Von Schirach, que cette première partie a marqué les esprits.

Passons au plat de résistance de la soirée avec Igorrr. En 2021, le groupe a connu des changements de line-up avec Aphrodite Patoulidou au chant lyrique et JB Le Bail au chant guttural qui rejoignent les rangs. Tandis que le guitariste Martyn Clément vient apporter une nouvelle texture plus solide aux morceaux. Si malheureusement j’ai raté le passage du groupe à Lille en décembre, je me fais enfin ce plaisir de découvrir le nouveau line-up mais aussi les morceaux du nouvel album « Spirituality and Distorsion » en live.

La prestation commence avec Gautier Serre, le chef d’orchestre du projet, il se place derrière ses platines avec un solo de breakcore pour faire monter la tension. Ceci s’enchaîne sur « Paranoid Bulldozer Italiano » qui met en lumière le potentiel d'Aphrodite Patoulidou et JB Le Bail. Les deux solistes se complètent parfaitement autant musicalement qu’humainement. Nous retrouvons parfois un jeu de la belle & la bête sur les morceaux « Cheval » ou encore « Opus Brain ». Chacun exprime son talent et sa personnalité au travers des morceaux qu’ils se sont réappropriés avec aisance. Tandis qu'Aphrodite apporte une touche de folie remplie d’énergie, mais aussi un côté très théâtral, notons au passage que sa prestation du « Tout Petit Moineau » est tout à fait saisissante. Sa capacité vocale permet vraiment d’apporter une certaine vigueur supplémentaire dans les morceaux comme « Downgrade Desert », et « Himalaya Massive Ritual ». Alors que JB amène une dimension plus sombre sur des morceaux notamment sur « Parpaing », « Viande » ou encore « Pavor Nocturnus ».

Nous ne pouvons qu’apprécier la qualité du concert autant musicalement que visuellement.  Les jeux de lumières ne laissent aucun hasard et accompagnent toutes les harmonies. Effectivement, un concert d’Igorrr permet de savourer toutes les ambiances amenées au travers de leurs différents albums entre les sonorités Metal « Parpaing », électroniques (« Very Noise »), orientales « Camel Dancefloor », baroques « Cheval » … Ce chaos musical ne nous laisse pas insensible et nous transporte ailleurs pendant plus d’une heure et demie de concert. 

Igorrr est l’OVNI musical qui fait l’unanimité et prouve qu’aucune frontière n’existe entre les genres avec une expérience unique. Nous avons hâte de découvrir un nouvel album studio avec cette nouvelle formation qui redouble d’efficacité en live.

Informations supplémentaires

  • Salle: Le Métaphone
  • Ville: Oignies
  • Pays: France
  • Crédit photos: Tom VM
Lu 184 fois Dernière modification le 28.05.22 18:26