22.01.22 13:11

HIGH FIGHTER - "Live at WDR Rockpalast"

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

En ces temps troublés où les concerts se font rares, de nombreux groupes proposent des captations de shows donnés sans public pour un résultat bien souvent fade et terne - nous ne donnerons pas de nom pour ne stigmatiser personne. "Live at WDR Rockpalast" n’appartient pas à cette catégorie de disque sans saveur, sans odeur. Les Allemands, forts de deux albums réussis – le Stoner / Doom "Scar and Crosses" (2016) et le plus Sludge "Champain" (2018) – offrent une prestation d’une intensité et d’une précision remarquables, admirablement mise en valeur par la WDR, la chaîne de télévision à l’origine de cette performance. Les musiciens évoluent dans une usine désaffectée, dont une photo orne la pochette. Ce décor sied à merveille à leurs morceaux glauques et pessimistes. Ce mariage sinistre de la brutalité la plus sordide et d’ambiances étranges où règnent chant clair et arpèges mélodiques projette parfois des images du Seattle des années nonantes, des hologrammes de Layne Staley (Alice In Chains) ou de Chris Cornell (Soundgarden). L’incroyable "When We Suffer" est sans doute la meilleure illustration de cette union aussi haineuse qu’envoûtante. Une atmosphère très sombre, voire Black Metal ("Shine Equal Dark"), se dégage de ces terrifiantes compositions souvent dotées d’un groove étonnant ("Before I Disappear"). Les guitares envoient des riffs lourds et sales, soutenues par une basse métallique. Enfin, surtout, Mona Miluski projette ces chansons dans une dimension supérieure tant sa voix est riche et variée, capable d’évoquer Brian Molko (Placebo) avant de se métamorphoser en un growl d’outre-tombe. Ce live n’est autre qu’un instant de grâce malsaine.

Informations supplémentaires

  • Note: 4.5/5
  • Genre: Doom / Stoner
  • Pays: Allemagne
  • Label: Argonauta Records
  • Date de sortie: 26.11.21
Lu 223 fois