13.03.21 17:29

But Life Goes On : hommage à Lars-Göran Petrov

Écrit par
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Lundi 8 mars 2021, il est environ 11h quand le groupe de Death Metal suédois Entombed A.D. annonce que son leader, le chanteur Lars-Göran Petrov, est décédé la veille, des suites d’une forme de cancer incurable à l’âge de 49 ans. Si l’émotion est instantanée, le choc ne l’est pas, puisqu’il y a déjà plusieurs mois que Lars-Göran Petrov avait annoncé sa maladie, son combat, et surtout que ses jours étaient comptés. S’en suit immédiatement une pluie d’hommages venant de partout : groupes, musiciens, labels, et évidemment les nombreux fans à travers le monde.

C’est dans les années 80, alors qu’il est encore adolescent que Petrov entame une carrière incroyable, d’abord comme batteur avant de devenir l’une des voix les plus connues du Death Metal. Il fait ses premières armes avec Morbid puis Nihilist qui sera rebaptisé Entombed, dont le premier album "Left Hand Path", sorti en juin 1990 sur le label anglais Earache Records devient l’une, si ce n’est la référence absolue du Death Metal suédois. Le succès est au rendez-vous, les albums s’enchainent et Entombed s’impose comme un incontournable du Death Metal scandinave, notamment grâce au charisme de son chanteur qui est une vraie bête de scène. Mais après presque 20 ans d’existence pour un bilan de 9 albums studio, plusieurs lives et EPs, les tensions sont ingérables et font imploser ce groupe culte qui a non seulement créé un genre, mais aussi influencé toute une génération de musiciens. Commence alors d’interminables disputes autour du nom Entombed et il faut attendre 2014 pour qu’une nouvelle entité voie le jour, Entombed A.D. qui est formée par Lars-Göran Petrov et 3 autres dissidents. Cette formation sortira 3 albums, dont "Bowels of Earth" en 2019, qui sera malheureusement le dernier. En plus d’Entombed A.D., Petrov aura un side-project, Firespawn, qui sortira aussi 3 albums, entre 2015 et 2019.

Si la carrière discographique de Petrov est un quasi sans faute, c’est sur scène que le gaillard fera aussi sa légende. Un frontman incroyable qui vit les concerts intensément, qui éclabousse de son charisme chaque performance de ses groupes, n’hésitant jamais à mettre une touche d’humour entre deux morceaux. Les anecdotes sont incalculables, comme en 2015 lors d’un concert en France où il a vu une bouteille de vodka circuler dans le pit, ni une, ni deux, celle-ci est arrivée à lui, il en a pris une bonne gorgée avant de la remettre en circulation. Ou encore quand il s’est amusé qu’une fréquence radio était allumée près de la scène, qu’elle parasitait les amplis entre les titres avec les commentaires d’un match de rugby. Beaucoup de "stars" auraient vu rouge, pas Lars-Göran Petrov qui a trouvé ça très drôle et a même demandé de ne pas couper la radio.

Le 7 mars 2021, c’est plus qu’un artiste qui nous a quittés, c’est Lars-Göran Petrov. C’est un homme au talent indéniable, à la gentillesse naturelle, à l’humour contagieux, au courage fantastique devant la maladie. Le 7 mars 2021, Lars-Göran Petrov s’en est allé, laissant derrière lui un héritage colossal, il est en quelque sorte devenu immortel en passant de l’autre côté. Bon voyage, Monsieur Petrov.

« Dead - Deceased, but life goes on, I will be the one who won, My charred body will decay, But my soul will be floating anyway* ».  

Metal’Art présente ses sincères condoléances à la famille et aux proches de Lars-Göran Petrov, et les accompagne dans cette douloureuse épreuve.

*But Life Goes On, "Left Hand Path", paroles : Nicke Andersson. Published by - Earache Songs U.K, 1990.

 

 

 

 

Lu 560 fois
Plus dans cette catégorie : « Insane Festival